Accueil

Un territoire d'exception,

Un projet d'avenir,​​

Une équipe déterminée ...​

Le périmètre d’études, d’abord localisé au territoire des Maures a été récemment élargi, sur avis des experts du « Conseil d’Orientation Scientifique et Culturel » et pour des raisons de cohérence géologique, au Massif de l’Estérel.

Ainsi, il s’étend, d’Ouest en Est, du bassin hyèrois à l’Estérel, se composant des massifs forestiers, de leurs littoraux avec leurs aires marines ainsi que des plaines agricoles qui les bordent et les pénètrent.

D’une superficie de 2100 km², il représente environ le 1/3 de celle du Var.

Par la beauté de ses paysages et son exceptionnelle nature, il constitue pour le département du Var une grande richesse patrimoniale et dispose d’un fort potentiel de développement, à la condition qu’on sache mettre en valeur son environnement et sa biodiversité.

L’association Maures Développement Durable (MDD)

Elle est régie selon la loi 1901.

Elle est de nature et de composition citoyennes.

Elle est fiscalement déclarée d’ « Intérêt Général ».

De ce fait, les cotisations et les dons qui lui sont alloués peuvent être défiscalisés de 66% pour les particuliers et 60 % pour les entreprises.

Elle s’est donnée pour objet de concevoir en concertation avec les populations, et en partenariat avec les mondes économique, associatif, scientifique et de l’Education Nationale, un projet de développement durable fondé sur une candidature au label « UNESCO GEOPARC Maures Estérel ».

L’équipe

Elle est composée d’un Bureau, d’un Conseil d’Administration, d’un Comité d’Orientation Scientifique et Culturel (COSC) et d’un « Groupe Action » d’une vingtaine de personnes en charge de l’animation et de la promotion du projet.

Le Projet

Depuis sa création en 2018, le Conseil d’Orientation Scientifique et Culturel (COSC) de notre association, composé d’éminents experts scientifiques reconnus dans leurs spécialités, oeuvre sur la recherche et la mise à jour de données scientifiques fondant la candidature de notre territoire, au label UNESCO-GEOPARC.

Ces démarches, axées pour une bonne partie, sur l’étude de la géomorphologie de notre planète « Terre » ainsi que sur les spécificités patrimoniales de notre territoire, ont abouti à définir un projet qui doit prendre en compte les éléments relatifs à la géologie, mais également à la paléontologie, l’archéologie, l’ethnologie et l’anthropologie.

Ainsi, le  projet proposé par le COSC fera l’objet de trois volets :

1/ L’Histoire de la terre

2/ L’Histoire de la vie et du climat

3/ L’Histoire de l’humanité

Ce premier document soumis à votre attention, constitue une étape majeur du dossier de candidature au label UNESCO/ GEOPARC.

Il met en exergue l’identité géologique originale du territoire Maures/ Estérel, en ce sens qu’ il définit un patrimoine qui se distingue nettement des autres GEOPARCS français. Ceci dans le but de nous donner toutes les chances d’accéder à ce précieux label.

 

Les deux prochains volets portant sur l’histoire de la vie et l’histoire de l’humanité sur le territoire, sont en cours d’élaboration.

Mais une étape importante de notre projet vient d’être franchie.

Juin 2012 : Rapport de M. Guy MARTINI, géologue et directeur de la Réserve Naturelle Géologique de Haute Provence – aujourd’hui Président du Conseil Mondial des UNESCO-GEOPARCS (GGN).

Extraits du rapport :

Projet de Géoparc sur le Massif des Maures (France).

Base argumentaire d’une candidature au label GGN UNESCO / Juin 2012

 

Le territoire du futur Géoparc du Massif des Maures possède une identité géomorphologique spécifique le faisant apparaitre comme une île encastrée dans la Provence calcaire. Il présente tous les éléments lui permettant de solliciter sa labellisation au sein du Global Géopark Network (GGN) développé sous les auspices de l’UNESCO :

 

          Un patrimoine géologique d’intérêt international complétant parfaitement les 2 Géoparcs préexistants dans la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

          Un patrimoine naturel remarquable  avec une majorité de son territoire bénéficiant d’un statut de protection particulier.

          Un patrimoine culturel d’une grande richesse avec plus de 43 sites classés au niveau national et couvrant toutes les périodes d’occupation humaine du territoire.

          Un fort patrimoine immatériel toutefois mal inventorié.

          La nécessité de protéger et de valoriser ses différents patrimoines au service d’un développement économique durable.

          La possibilité de mettre en place une identité territoriale comme une politique adaptée favorisant une circulation littoral-intérieur zone Nord permettant un rééquilibrage économique et un équité sociale, tout en permettant une baisse de pression sur les zones sur fréquentées.

          L’adéquation entre ses politiques et les priorités du GGN. Une des préoccupations de base du Géoparc Massif des Maures portant sur la protection, l’éducation, l’information sur les risques naturels.

          La participation, avec l’ensemble des partenaires territoriaux, à une sensibilisation et à une réduction du changement climatique constitue également un des axes stratégiques importants du futur Géoparc.

Une telle reconnaissance scientifique du caractère exceptionnel et de l’intérêt universel de ce territoire nous a convaincus d’instruire un dossier de candidature à cette labellisation par l’UNESCO.